HDR, seconde partie


Mon premier article semble avoir effrayé certains d’entre vous qui pensent ne pas posséder l’APN qui va bien. Il ne faut pas ! Certes un reflex est préférable mais pour des tas de bonnes raisons. Certes shooter en RAW laisse une grande liberté en post-traitement. Certes il vaut mieux que l’APN soit équipé de la fonction « bracketing ». Quand bien même on peut mettre le pied à l’étrier avec peu de moyens.

Les puristes vilipenderont vraisemblablement mes articles mais personnellement je ne pars pas toujours avec un trépied et ne prévois pas forcément de faire du HDR. Alors partant du principe que le numérique nous offre des possibilités quasi illimitées, pourquoi se fixer des limites au moment de la prise de vue. Je ne suis pas un pro, je n’ai pas de commande à honorer, donc je fais selon l’humeur et quand l’occasion se présente. Si j’ai le temps je shoote 3 fois en cadence rapide et en retenant ma respiration et « ça le fait » ! Ou alors je pense pseudo HDR et je shoote une fois sous exposé, en RAW, pour être à peu près sur d’avoir des détails dans chaque zone. Tout ça est évidemment possible en jpeg bien sûr mais avec moins de latitude d’action par la suite.

Si vous avez la possibilité de faire du RAW, faites le ! Tous les fabricants d’APN fournissent un logiciel de traitement des fichiers RAW. Les fichiers RAW sont directement lus par Photomatix ou Camera Raw dans Photoshop. Pas de soucis pour les développer donc.

Commençons par la fonction « bracketing ». De plus en plus répandue sur les APN, cette fonction permet de réaliser automatiquement deux à trois images successives à des expositions différentes. L’image correctement exposée sera encadrée par une image sous exposée et une autre surexposée. Ainsi les hautes et basses lumières seront privilégiées dans l’une ou l’autre des images permettant de retrouver des détails dans chaque zone au moment du post-traitement. Généralement, j’encadre l’image normale par une valeur de +/- 1 stop voir +/-1,3 stops (ou 1,5 suivant les appareils). Cela suffit mais encore une fois la seule limite c’est votre créativité.

Que ce soit à partir de fichiers RAW, TIFF ou jpeg, Photomatix délivrera un fichier sur lequel vous pourrez intervenir. Vous aurez la possibilité d’appliquer un rendu selon le sujet et surtout votre goût et de peaufiner les réglages éventuellement. Sachez que la création d’un HDR génère du bruit, d’autant plus si le rendu est exagéré. Le traitement par lot simple de Photomatix permet de faire du pseudo HDR mais uniquement à partir d’un RAW: très utile pour une image un peu sombre avec des contrastes élevées par exemple. Le plug-in HDR Efex Pro 2 permet le pseudo HDR avec la possibilité d’appliquer différents rendus plus ou moins naturels.

Assez de théorie, place à l’exemple pratique. Dans l’exemple ci-après, la photo a été traitée avec différents logiciels ou techniques. La première image est l’image d’origine RAW traitée dans DxO en appliquant le réglage « Couleurs vives ». Le rendu est déjà lumineux mais le tronc reste sombre:

DSCN1054_DxO

La seconde image est traitée avec Camera Raw dans Photoshop puis HDR Efex Pro 2 et le rendu « profond 1 ». J’aime bien le rendu naturel et on découvre des détails dans le tronc:

DSCN1054

Les deux images suivantes ont été traitées directement au format RAW par Photomatix. La première en utilisant l’outil de traitement par lot simple, le rendu reste naturel mais finalement peu d’écart avec l’image traitée dans DxO:

DSCN1054_Enhancer

Enfin cette image résultant de la combinaison de trois clichés assemblés avec Photomatix et application du rendu « pictural 2 », on est dans le vrai HDR:

0114_Effets 2013_HDR

J’aime bien le rendu de cette dernière image mais c’est une question de goût. Quoiqu’il en soit, le HDR finement appliqué à vos images peut permettre de donner une seconde chance à des clichés que l’on croit ratés.

Publicités

10 réflexions sur “HDR, seconde partie

  1. Bonsoir Yves
    joli mais je ne suis pas bonne élève pas d’appareil pro alors j’improvise et mon meilleur viseur c’est le ressenti de mon oeil et la chance avec la patience et la découverte …….

  2. il ne faut pas en abuser et le faire parcimonieusement et ainsi cela peut donner du relief, en effet et corriger les hautes couleurs ou les sombres … bon week end à toi 😉

  3. Moi je suis celle qui regarde les résultats, d’accord ? hi hi …. dès qu’on parle technique, je me sauve en courant, mes photos sont prises en quelques secondes, presque toujours, je laisse place au hasard … Tes couleurs sont fantastiques, bravo.
    Bises du soir
    Anniclickquicliquen’importecomment !!!!

  4. Bon pas de souci, tu as très bien expliqué. avec mon cybershop Sony je peux photographier en RAW mais je n’ai pas encore essayé et le temps ne m’en donne pas envie. J’adore le deuxième cliché et le dernier. Mais tu sais bien que je suis fan!

Votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :