Le HDR, 1ère partie


Il y a visiblement une demande pour que je publie quelques articles sur le HDR, au vu des questions posées dans les commentaires.  Je vais donc essayer de vous communiquer quelques informations sur le sujet sachant que je ne suis pas du tout un spécialiste mais je commence à avoir une petite expérience. Cela fera vraisemblablement l’objet de plusieurs articles afin que cela reste digeste. Néanmoins, je ne suis pas journaliste alors soyez indulgents.

HDR est un acronyme anglais qui signifie High Dynamic Range ou Grande Plage Dynamique en français (GPD: bof…). C’est donc une technique qui consiste à utiliser toute l’étendue de la plage dynamique du capteur de nos APN. En condition de prise de vue classique, le système de mesure de l’exposition de votre APN privilégie toujours l’une ou l’autre des plages de lumières, autrement dit soit les hautes lumières soit les basses lumières. Ainsi un ciel gris ou blanc uniforme aura tendance à provoquer une sous exposition de la scène pour que le ciel reste suffisamment détaillé ou un ciel « cramé » si on privilégie le sol. C’est pour cette raison que dans ce cas on utilise un filtre dégradé gris qui foncera le ciel, le capteur sera mieux exposé pour les basses lumières: très utilisé autrefois avec l’argentique mais toujours valable. Même si il est vrai qu’aujourd’hui nos APN soient mieux armés dans la gestion de ces contrastes grâce aux mesures multizones mais aussi aux bases d’images embarquées auxquelles le processeur compare la vue qu’on lui propose, lui permettant de délivrer ainsi le meilleur choix.

La création étant sans limite, d’aucuns ont eu l’idée de combiner informatiquement des prises de vue d’un même sujet exposées différemment. Et c’est là tout le sens de cette technique puisque la méthode du filtre dégradé ne produit finalement « que » des images classiques, très souvent esthétiques au demeurant. On en vient donc à l’utilisation de plusieurs clichés, au minimum deux, trois est le cas le plus classique: un correctement exposé, un sous exposé, un surexposé. Ces trois clichés seront combinés en post-traitement à l’aide d’un logiciel dédié de façon à obtenir une image détaillée dans toute l’étendue de la plage dynamique de votre capteur (qui a ses propres limites, ne l’oublions pas). Évidemment le nombre de prises de vue n’est pas limité: plus il sera élevé, plus il y aura de détails. Il va sans dire que l’utilisation du trépied est fortement recommandée !

Le rendu de cette technique est tellement différent de ce que nous avons l’habitude d’obtenir en photographie que certains comparent le HDR à la peinture, voir même à la technique du pointillisme. Cela est du, je pense, à la richesse des détails dans l’ensemble de l’image. Il faut de fait faire attention à ce que cela ne devienne pas caricatural.

L’offre logiciel est aujourd’hui pléthorique devant le succès que rencontre cette technique. Quelques outils gratuits sont disponibles en téléchargement mais souvent en anglais. On peut les trouver en suivant ce lien: http://www.virusphoto.com/16439-5-logiciels-gratuits-pour-la-photo-hdr.html . Personnellement j’ai un peu de mal à les utiliser bien que la langue de Shakespeare ne soit pas un obstacle pour moi. Trop techniques à priori, il faudrait creuser mais il existe des outils plus conviviaux.

Je commencerais par Photomatix Pro 4 (http://www.hdrsoft.com/fr/download.html). C’est en français et relativement simple d’utilisation. On a le choix entre du « vrai » HDR à partir de plusieurs photos ou du pseudo HDR à partir d’une seule image. On a également le choix entre plusieurs rendus différents et plusieurs techniques de mappage, c’est à dire la méthode selon laquelle seront combinées les images. C’est à mon avis le logiciel le plus performant et il peut être utilisé pour n’importe quel sujet ou n’importe quelle condition de prise de vue: couvert ou ensoleillé par exemple. Certains rendus proposés sont toutefois assez caricaturaux. C’est celui que j’ai utilisé pour tous les HDR que j’ai postés à l’exception du dernier. Il coûte moins de 100€ mais il existe une version « Essentials » à 35€, je ne sais pas ce qu’elle vaut.

Ensuite vient HDR Efex Pro 2 mais il ne s’utilise, à ma connaissance, qu’en plug-in dans Photoshop CS ou Elements et Lightroom. Je l’ai découvert depuis peu. Il permet d’obtenir des HDR au rendu plus naturel comme les images de cet article. Il permet également de réaliser du pseudo HDR avec une seule image: la dernière étant celle du précédent post. Pour moins de 120€ vous avez la collection complète des plug-ins Nik. Très utiles mais encore une fois ils ne s’utilisent pas en version « standalone », c’est à dire en logiciel indépendant. L’avantage du plug-in est que l’on intervient directement sur l’image et cela devient donc une étape du traitement. Cela évite donc d’avoir à enregistrer, ouvrir, enregistrer les images ce qui peut avoir un effet destructeur en jpeg.

Nous en resterons là pour aujourd’hui, progressons par étape. En espérant que cela vous semble compréhensible…

DSC_5534_DxO

DSC_5581_DxO

DSC_5623_DxO

15 réflexions sur “Le HDR, 1ère partie

  1. Pingback: Pour apprendre.. suivre les pas des photographes … comme… (hommage et remerciements) | Instants Fugitifs

  2. Des logiciels que je ne connais pas, j’utilise Picasa pour le pseudo mais il ne fait pas la jonction de trois images, tu moins pas que je sache, puisque je n’ai jamais essayé de prendre trois photos. Ton rendu est magnifique!
    je vais aller voir les liens, merci Yves
    bonne soirée.. pluie et vent dans l’aude

  3. Attention à ne pas sombrer vers le côté obscur du HDR comme tu le dit. Tu as visiblement certains penchant, un HDR trop poussé est rarement un HDR réussi..

  4. Bon, j’ai bien tout lu, mais déjà faut avoir un bon apn reflex … et savoir s’en servir ! lol ! j’ai toujours eu du mal dans la compréhension de tout çà ! je choisis donc de regarder faire tes amis-ies et je me charche d’admirer tous les beaux clichés pris avec cette technique (il faut bien qu’il en reste une pour admirer n’est-ce-pas ?) !
    Belle soirée
    Bises amicales

Votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :